Aquabulle-2-

bulle suspendue

Parfois j’écarte doucement son voile d’étamine et je vous aperçois, vous êtes presque là, ombre effrayante et magique, je lis dans votre regard le rêve d’un sommeil flottant dans la lumière, j’effleure votre bonheur, vos blessures, vos espérances et vos peurs. Vous pressentez l’éloignement de mon appel, vous tentez de me faire écarter le rideau ; je vois parfois votre visage se coller à la paroi de verre : autre solitude aussi courtoisement muette, aussi légèrement désespérée. Un silence passe et nous nous mesurons…côtoiement anonyme…nous n’avons rien à  nous apprendre, pas de message, pas de déclaration, pas de moral vertueuse, non surtout pas de moral… pas de donneur, pas de donné…

Vous voudriez que je sois ce compagnon fluide et distant, qui donnerait à vos climats une nuance plus légère… je vous regarde à travers la transparence colorée de ma bulle qui vous donne des allures de kaléidoscope…mais nous ne sommes pas de la même planète, nous nous croisons funambules, voltigeurs, passagers de nos rêves à la douceur nonchalante

Il y a peut être un fil à suivre, quelque chose à penser, mais je sais que déjà se referme le voile de ma bulle, qu’il est mieux de n’y rien comprendre et de ranger les oripeaux de l’illusion pour reprendre le voyage solitaire et se laisser bercer dans le tremblement de l’air comme une brume d'eau…



27/08/2006
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres