Styx

200 euros



3 Poster un commentaire

Passion'Ailes

offert



3 Poster un commentaire

Le baton du marcheur

offert



0 Poster un commentaire

REDEVENIR ENFANT

Redevenir enfant et faire de l'inutile.

 
J'ai placé devant moi ma feuille de papier blanc
La palette porcelaine encore immaculée
Un vieux gobelet de verre au liquide transparent
Un chiffon déchiré dans un torchon usé
 
Dans une boite en bois, les godets d'aquarelle
Couleurs pigmentées aux teintes chatoyantes
Seront pour quelques heures mes compagnes sensuelles
M'offrant le doux plaisir de nuances ondoyantes
 
Le pinceau au long manche s'offre alors à ma main.
Est ce moi qui le guide, est ce lui qui m'éclaire?
Plongé dans l'eau limpide, ses poils ne font qu'un
S'allongeant, s'unissant en une pointe angulaire.
 
Tour à tour, il caresse des rouges vifs carmin,
Des pourpres et des safrans et des bleus d’améthyste
Des verts véronèses et comme sur de satin
Il lèche le papier, l'effleure, le perle et glisse.
 
Le trait part, défaille, dérape; je le rattrape;
des formes naissent, disparaissent, la couleur de délie;
j'accueille l’imprévisible qui s'en échappe
où le hasard de l'eau donne à la forme vie.
 
Rêver, s'aventurer sur des palettes de saisons,
Laisser couler des vagues, à jamais immobiles
des pétales de fleurs qui jamais ne faneront
des nuages arrêtés dans des cieux malhabiles.
 
Chercher au fond de soi un refuge de couleurs
fluides et transparentes; y faire fondre le temps
Dans cette méditation où je suspends les heures
Où rien n'a plus de valeur à l'instant que l'instant.
 

Redevenir enfant et faire de l'inutile.


30/09/2018
1 Poster un commentaire

Ce matin, au reveil

Ce matin, au réveil, mon âme était en peine

Plus triste encore qu'elle ne l'était la veille
Charriant ses pensées, sombres, que nul sommeil
N'avait pu apaiser et rendre plus sereines.
 
J'ai alors revêtu mon chandail de laine
Suis allée dans le pré qui borde la rivière
Emportant avec moi, mon fardeau lourd amer;
La lune au dehors, elle, était encore pleine.
 
Le jour pointait à peine sur l'ombre de mon chagrin
J'ai marché un moment, espérant que mes pas
Allègent sur le chemin mes morne embarras
Qu'ils écrasent sous leur poids ma ritournelle sans fin.
 
Puis je me suis assise, dans l'herbe de rosée;
Sous un grand saule pleureur, j'ai fais couler mes larmes;
Le ciel revêtait une robe rose et parme
Qui semblait s'accorder avec mes mauves pensées.
 
Sur un roseau tremblant, tout au bord du rivage
Une libellule bleue est venue se poser
Un vent doux et léger a séché mon visage
La frêle demoiselle s'est alors envolée.
 
La lune et sa blancheur avait saisi mon cœur
Le soleil naissant, réchauffé mes froideurs,
L'onde de la rivière, emporté mes aigreurs

Le saule de ses branches se fit nid protecteur.


30/09/2018
0 Poster un commentaire

The Circle

575672.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 Internet, les réseaux sociaux, Youtube, ces médias qui partagent nos vies au quotidien pour toujours plus nous rapprocher. C'est le sujet de ce film, sujet d'actualité par excellence, et sujet à controverse ! Tom Hanks y est campé dans le rôle d'un Steve Jobs , cool, à l'ambition technologique démesurée  qui dévoile peu à peu des projets insensées et Emma Watson, jeune recrue naïve qui interprète son rôle avec élégance, naïveté et finesse

Film à voir pour prendre conscience d'une partie de l'ampleur de la violation de la vie privée.


23/09/2018
0 Poster un commentaire

Première Année

5693900.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Après Hippocrate en 2014, consacré à l'hopital et Médecin de Campagne en 2016, à la médecine libérale, voici le troisième film de Thomas Lilti, le toubib cinéaste toujours en lien avec la médecine, puisqu'il s'agit pour ce dernier film , de la fameuse et redoutée première année de médecine, avec ses compétitions, ses pressions psychologiques, son redoutable bachotage, cette sélection tellement intense et épuisante  pour après un écrémage un peu inhumain, si peu de chance d'avoir le concours. La description de cette machine universitaire qui fait froid dans le dos.Au moment où il est question de supprimer le Numérus Clausus pour les études de médecine, Première Année livre un témoignage drôle poignant et acide dénonçant un concours dépassé et inadapté en pointant par cette histoire, la reproduction sociale (étudiant fils de médecin) face à une véritable vocation. Un très bon film qui pourrait tenir du documentaire


23/09/2018
0 Poster un commentaire

My Lady

3333197.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Très bon film qui pose des questions simples et profondes : où commence la liberté ? la dignité ? quelle est la place de la foi ? Quel est la place du choix dans la vie ? comment supporter une décision prise par d'autres ? comment conjuguer vie personnelle et vie privée quand on a un métier si prenant?Un film aussi fort qu'intimiste sur  le parcours d'une juge pour enfant et sa vie de femme, qui nous balade dans une multitude de sentiments contradictoires avec force et finesse.Emma Thompson y est juste magistrale 


13/08/2018
0 Poster un commentaire

EN GUERRE

2795434.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Je suis comme tout à chacun parfois sortie d'un film avec les larmes aux yeux, de la mélancolie, de l'admiration, de la joie,des interrogations, enfin tout ce que peut apporter le bon cinéma. Mais je n'étais jamais sortie d'un film avec autant de COLÈRE.

"En guerre" est un film choc remarquable, un reflet criant de ces ouvriers, qui luttent pour préserver leur emploi et leur misérable salaire, pour juste survire face à ce monde économique inhumain, injuste, inégalitaire , hypercapitaliste et profondément scandaleux, face à ces cols blancs,ces patrons,  ces actionnaires qui n'en ont jamais  assez , et piétinent allègrement et sans vergogne ceux qui triment.

 Le mépris, l'indifférence, l'insensibilité des dirigeants face aux souffrances est juste insupportable et rappelle bien sûr le conflit social de 2015 d'Air France, et du dirigeant dont la chemise avait été arrachée par des syndicalistes; encore fallait il aller un peu plus loin que l'information des médias de masse pour aller regarder avec quel mépris avaient eus lieu les négociations patronat syndicat pour comprendre la colère.( voir ce lien: https://www.youtube.com/watch?v=OLKmck1Zk9g)

Proche du documentaire , ce film montre avec une force inouïe cet affrontement entre le monde des dirigeants et celui des ouvriers qui se battent pour leur dignité.

Vincent Lindon y est époustouflant dans son rôle de leader syndical, son interprétation est remarquable et après "La loi du marché" c'est une fois encore une performance de Stéphane Bizé.


21/05/2018
0 Poster un commentaire

place publique

4658850.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 Le regard de Jaoui et Bacri est toujours juste,Quel plaisir de retrouver ce tandem dans une comédie hilarante incisive, touchante sans jamais être cynique.Ce film c'est une mine d'observations. Un miroir de l'époque et des gens, une satyre de notre société. Un petit régal!


27/04/2018
0 Poster un commentaire

The Square

1297137.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Fort, original,et percutant et caustique, le tout sous fond d'art contemporain. The Square, palme d'or 2017 du festival de Cannes, est un film  inclassable qui amène à réfléchir sur la façon dont on vit ensemble en société, sur  nos comportements avec pour thème central  la complaisance, la lâcheté, l'hypocrisie, le mépris.

 Ce film est un marqueur de son temps.


04/03/2018
0 Poster un commentaire

Ni juge ni soumise

1893897.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une pépite "nom de Diable"!

Premier long métrage de "Strip tease, l'émission qui vous déshabille"!Pas de fioriture, pas de narration,pas de musique, que du vrai!

Le pari sans filtre du long métrage entre désopilance , comique et  tragique, nous emmène dans la vie d'une juge au franc parler, qui avec sa deux CV bleue, son parapluie rose , ses boucle d'oreilles et sa répartie fait face à toutes les situations .


11/02/2018
0 Poster un commentaire

Maudie

ti2rHzCbhuXBhheaWLTayxvqQ1C.jpg

L'histoire de ce film fait bien sûr beaucoup pensé à une autre: "Seraphine";Tiré de l'histoire de Maud Lewis, peintre folklorique de la Nouvelle Ecosse,femme physiquement frêle, et pourtant hardie, qui trouve son énergie dans la simplicité de la vie et dans sa passion pour la peinture. Là où réside la simplicité et l'innocence réside le bonheur et l'amour partagés par des personnages mis au banc par la société . Un film émouvant et juste.


01/02/2018
0 Poster un commentaire

PENTAGON PAPERS

téléchargement (1).jpg

 

 "La presse doit servir les gouvernés, pas les gouvernants". Sans doute cette réplique de Pentagon Papers résume- elle à elle seule  le dernier film de Spielberg qui  se tourne vers le passé pour mieux nous faire réfléchir sur notre société actuelle et interroger notre époque.On y  parle de l'objectivité et de  la liberté de la presse , de divulgation de dossiers confidentiels, de manipulations du pouvoir, de connivences et interactions entre politiciens et journalistes.Un bon éclairage aussi sur l’évolution du rôle de la femme dans la société.Tom Hanks et Meryl Streep, monstres sacrés du cinéma dont le jeu sonne incroyablement juste, donnent bien sûr, s'il en était besoin, une épaisseur supplémentaire à ce grand Spielberg


31/01/2018
0 Poster un commentaire

glycine et pavots

P1060945.JPG


22/01/2018
0 Poster un commentaire