Styx

200 euros



3 Poster un commentaire

Passion'Ailes

offert



3 Poster un commentaire

Le baton du marcheur

offert



0 Poster un commentaire

place publique

4658850.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 Le regard de Jaoui et Bacri est toujours juste,Quel plaisir de retrouver ce tandem dans une comédie hilarante incisive, touchante sans jamais être cynique.Ce film c'est une mine d'observations. Un miroir de l'époque et des gens, une satyre de notre société. Un petit régal!


27/04/2018
0 Poster un commentaire

The Square

1297137.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Fort, original,et percutant et caustique, le tout sous fond d'art contemporain. The Square, palme d'or 2017 du festival de Cannes, est un film  inclassable qui amène à réfléchir sur la façon dont on vit ensemble en société, sur  nos comportements avec pour thème central  la complaisance, la lâcheté, l'hypocrisie, le mépris.

 Ce film est un marqueur de son temps.


04/03/2018
0 Poster un commentaire

Ni juge ni soumise

1893897.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une pépite "nom de Diable"!

Premier long métrage de "Strip tease, l'émission qui vous déshabille"!Pas de fioriture, pas de narration,pas de musique, que du vrai!

Le pari sans filtre du long métrage entre désopilance , comique et  tragique, nous emmène dans la vie d'une juge au franc parler, qui avec sa deux CV bleue, son parapluie rose , ses boucle d'oreilles et sa répartie fait face à toutes les situations .


11/02/2018
0 Poster un commentaire

Maudie

ti2rHzCbhuXBhheaWLTayxvqQ1C.jpg

L'histoire de ce film fait bien sûr beaucoup pensé à une autre: "Seraphine";Tiré de l'histoire de Maud Lewis, peintre folklorique de la Nouvelle Ecosse,femme physiquement frêle, et pourtant hardie, qui trouve son énergie dans la simplicité de la vie et dans sa passion pour la peinture. Là où réside la simplicité et l'innocence réside le bonheur et l'amour partagés par des personnages mis au banc par la société . Un film émouvant et juste.


01/02/2018
0 Poster un commentaire

PENTAGON PAPERS

téléchargement (1).jpg

 

 "La presse doit servir les gouvernés, pas les gouvernants". Sans doute cette réplique de Pentagon Papers résume- elle à elle seule  le dernier film de Spielberg qui  se tourne vers le passé pour mieux nous faire réfléchir sur notre société actuelle et interroger notre époque.On y  parle de l'objectivité et de  la liberté de la presse , de divulgation de dossiers confidentiels, de manipulations du pouvoir, de connivences et interactions entre politiciens et journalistes.Un bon éclairage aussi sur l’évolution du rôle de la femme dans la société.Tom Hanks et Meryl Streep, monstres sacrés du cinéma dont le jeu sonne incroyablement juste, donnent bien sûr, s'il en était besoin, une épaisseur supplémentaire à ce grand Spielberg


31/01/2018
0 Poster un commentaire

glycine et pavots

P1060945.JPG


22/01/2018
0 Poster un commentaire

TO THE BONE

096725.jpg-c_215_290_x-o_logo-netflix-n.png_SE_5-f_png-q_x-xxyxx.png

Un film  bienveillant, subtil et juste sur les troubles alimentaires,l'anorexie mentale qui, avec intelligence, se refuse à tout pathos, misérabilisme ou moralisme.

 


07/01/2018
0 Poster un commentaire

120 battements par minute

184359.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Bouleversant, dur, drôle, émouvant, triste, trash , choquant, magnifique, cru, ce film est une immersion dans le mouvement Act Up, ses colères, ses tragédies, ses espoirs, ses folies. Témoignage d’une résistance pour la survie lors de l’explosion de l’épidémie du sida .


29/12/2017
0 Poster un commentaire

CRUEL

 

084276.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Etude psychologique sombre et glaçante d'un tueur en série , Cruel est un film noir à l' atmosphère très particulière ,dérangeante, calme et implacable à la fois.


29/12/2017
0 Poster un commentaire

Un jour d'Hiver

Le ciel a, ce matin, une pâleur vieil argent
Le grand pré, vert hier, est aujourd'hui si blanc
Nul mouvement, nul bruit, tout semble s'être tu
Le temps même, à cette heure, me semble suspendu.

La neige, déjà épaisse, charge le sol glacé
Comme une large cape doucement déployée,
Sur laquelle, d'un bruit sourd, viennent s'écraser mes pas
Teintant là mes empreintes d' une couleur sépia.

L'air est épais et froid, et les flocons dansants
Virevoltent, scintillent et choient sur le sol frissonnant;
D'autres perdus aux vents, tombent des arbres aplatis;
Mon âmes est en silences, mes pensées engourdies.

Les grands sapins s'étirent, haut, jusqu'au firmament;
Leurs épineuses branches ploient sous le fardeau blanc.
Les arbres aux rameaux nus, cristallisés de gel,
Semblent n'être plus rien que des fantômes de sel.

Quelques corneilles noires, aux plumes ébouriffées
S'envolent en corbinant, dans le ciel délavé;
troublant en point de suspension le silence
de leurs cris rauques et glaçant d'insolence.

Une branche de houx, aux perles rouges et luisantes
Pavoise fièrement d'être si résistante
et de donner encore au cœur de l'hiver blanc
une touche de couleur d'un rubis éclatant.

Mais le nuit tombe vite, comme un voleur en fuite.
Je rebrousse chemin et referme le chapître.
L'air plus froid encore soupirant de mes lèvres
Imprime un nuage comme une vapeur de fièvre.

Cheveux poudrés de blanc faïence, les joues rosies,
le nez rougi, je passe sous la branche de gui,
Ces petites perles nacrées, sensée me protéger
Quand je laisse au dehors la nature enneigée.

Semblant reconnaissant, sur le large fauteuil,
Les deux gros chat ronronnent, ouvrent parfois un œil;
J'ôte pull et mitaine près de l'âtre crépitant
Un calme solennel semble envelopper le temps

I.C RUEST


01/12/2017
1 Poster un commentaire

Brio

2444205.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Des dialogues aiguisés et corrosifs dans ce film l'Yvan Attal qui traite formidablement  les thèmes sur le racisme, la différence, la réussite et la diversité. Daniel Auteuil et Camillia Jordana se lancent dans une joute sociale et verbale jouissive en nous entraînant dans  l’univers de l’éloquence avec... brio! 


26/11/2017
1 Poster un commentaire

Au revoir la haut

23316427_10155521337530862_4813236050118746314_n.jpg

Je l'attendais avec une telle impatience ce dernier Dupontel... Et bien je n'ai pas été déçue. On ne peut être que comblé par toute cette palette de sentiments et d’émotions que nous réserve tel un présent ce cinéaste décidément plus que doué, un sacré bonhomme vraiment... Un véritable festival qui sait savamment osciller du drame profond à une légèreté apparente et bienfaisante, et dont rien que la scène finale d’une intensité et d’une tension à couper le souffle, vaut à elle seule le coup d’être découverte ! Avec « Au revoir là-haut », l’horreur donne rendez-vous à la magie, un tour de force que signe là Albert Dupontel avec éclat et sensibilité, en adaptant ce prix Goncourt de Pierre Lemaître! Une réussite époustouflante où la terrible guerre des tranchées, montrée sous un réalisme unique et saisissant, arrive à côtoyer des instants merveilleux de grâce et de délicatesse ! Tout sera dit avec un simple échange de regards, doublé de quelques très beaux croquis à l’aquarelle et ensuite les bombes et l’horreur, jusqu’à être enseveli vivant... 


08/11/2017
1 Poster un commentaire