Van Gogh, rêves de Japon à la pinacothèque du 03/10/2012 au 17/03/2013.

Le titre, « Van Gogh, rêve de Japon » s’explique par le fait que n’étant jamais allé au Japon, Van Gogh ne pouvait que le rêver, et le midi de la France lui offrait un Japon plus abordable. Il pensait d’ailleurs que le midi ressemblait beaucoup au Japon

Celà faisait des décennies qu'une exposition uniquement consacrée à Van gogh n'avait eu lieu à Paris. Une quarantaine de toiles, principalement paysagistes de l'artiste hollandais , permet une autre approche de son oeuvre et de  l’importance du japonisme dans l’art impressionniste. En effet tout au long de cette exposition, l'inspiration japonnaise de Van Gogh y est est mise évidence, en présentant un parallèle tout à fait interessant entre  le peintre japonnais Hiroshige et la peinture de  Van Gogh. Ainsi on peut se rendre compte que cette référence au japonisme n'est pas seulement réduite à quelques oeuvres phares du peintre mais à la majorité de ses paysages à partir de 1887, construites autour d'un système référentiel au centre duquel se trouve, largement l’œuvre de Hiroshige. 


Tout a été dit sur la fragilité psychologique de Van Gogh, sur ses troubles bipolaires, sa schizophrénie et sur ses crises de délire accompagnées d’hallucinations, ainsi que sur leurs conséquences directes sur son œuvre et sa manière de voir le monde. Mais il est légitime de se demander si l’analyse de ses troubles graves, mise en relation avec l’analyse de ses œuvres n’a pas finalement fait oublier l’essentiel.

Hors  le parallèlisme de cette exposition permet de constater avant tout que ses références vont se tourner vers un art qui est le contraire de celui qu’il a produit : celui de Hiroshige. Un art dont toute la philosophie repose sur la solidité, la composition, la sérénité, le voyage et la paix intérieure...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans cet exemple on peut évidemment dire qu'un arbre est un arbre, mais pour Van Gogh la nature bouge, danse dans un mouvement permetuel et il ne représnetait jamais de paysage statique, on le voit avec évidence dans le tableau "Oliveraie"; hors Hiroshige lui aussi faisait "danser" les arbres"

 

On retrouve dans cette magnifique aquarelle de Vincent, une composition similaire avec la porte / pont au milieu, et une silhouette de femme qui se rapproche étrangement des silhouettes des estampes japonaises. Les personnages sont petits, dessinnées pour faire partie d'un tout.
 
Il y a bien sûr tous les tableaux de nature, avec ces arbres noueux qu'affectionnait Van Gogh et que l'on retrouve tant dans les estampes.

 

 

 

 Dans le comparatif de ces deux toiles, on retrouve une composition identique , une même vue de perspetive, un horizon quasiment semblable qui ne laisse pas de doute quant à l'inspiration japonnaise de Van Gogh

 

 Il y a bien sûr beaucoup d'autres expemple, tant dans la compostion des toiles même que dans l'exploitation des ambiances.

 

Quelques autres toiles qui m'ont particulièrement émues lors cette très belle exposition


 

 

« Jardin de l’asile de Saint-Rémy », magnifique. Mais ce dont on ne peut se rendre compte sur la photo, c’est à la fois de l’épaisseur et de la variété des couleurs dans les arbres. Picasso disait : On travaille avec peu de couleurs, ce qui donne l’illusion de leur nombre, c’est qu’elles ont été mises à leur juste place.

Effectivement, pour réaliser ce tableau, et tous les autres, un bleu de prusse (que van Gogh aimait beaucoup), un jaune japonais clair, un ocre rouge, un ocre jaune et bien sûr du blanc, ont probablement été suffisants. 

 

 

l faut signaler qu’aucune photo ne peut rendre à l’heure actuelle la beauté d’un Van-Gogh qui est en fait en trois dimensions. Il y a en effet des épaisseurs de la peinture, qu’on appelle « empâtements » qui sont le plus souvent vernis et ressemblent à des pierres précieuses de toutes les couleurs qui se marient magiquement toutes parfaitement ensemble… Van-Gogh va au-delà de la nature, il la rend presque plus belle par sa technique et sa sensibilité.

On voit dans la toile ci-dessous , Pins au coucher du soleil, un évident « style japonais »  


 




19/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres